Recherche d’une fuite d’eau introuvable!!!

En effet les fuites d’eau sont capricieuses et si parfois elles sont flagrantes et faciles à trouver car elles correspondent à des éléments visibles, tel qu’une ardoise cassée, manquante ou une faille évidente.

Malheureusement ce n’est pas toujours le cas et lorsque vous ne constatez aucune faille ou fissure ou éléments manquants, alors la fuite devient introuvable du premier coup.

Dans ce cas on va procéder par ordre de priorité et de façon très méthodique.

J’ai eu a traiter des recherches de fuite d’eau important se témoignant en plafond de 3 chambres au RDC et la fuite provenant de l’étage.

Avec une douche au-dessus d’une des 2 chambres, cependant la fuite ne venait pas de la douche, ce serait trop facile.

On a donc éliminé cette première hypothèse.

Ensuite on a recherché du côté de la couverture et des tuiles de faitage pas jointives, mais après démontage il n’en n’est rien, la fuite ne vient pas de tuiles faitières.

Ensuite une descente d’eau sur une lucarne semblait proche de la rive et orientée vers l’ouest mais là aussi il n’en fut rien et cela ne fuit pas.

Nous avons poursuivi vers la gouttière de la lucarne placée en hauteur mais là aussi malgré quelques malfaçons il n’en fut rien et l’on commençait à être sans explication d’identification de recherche de fuite. Ce dont je vous parle est une expérience réelle qui s’est déroulée il y a 4 ans et nous sommes allés 5 ou 6 fois sur les lieux.

Enfin on s’est penché sur le bardage et les menuiseries :

Le bardage présentait certains défauts d’assemblage entre les lames elles-mêmes avec des imperfections d’assemblage mais avec un écran de par pluie derrière qui faisait office de seconde peau, donc RAS une fois de plus.

Puis nous avons fini par vérifier les fenêtres en faisant venir une Sté Spécialisée qui a pu projeté de l’eau avec une lance et tenter de trouver l’origine des désordres de ces fuites d’eau incompréhensibles mais malheureusement persistantes.

Enfin en procédant au démontage des lames de bardage au droit des appuis des fenêtres on a pu constater que les bavettes ne remontaient pas avec un regingot sous l’appui du dormant traverse basse de la fenêtre.

En effet la bavette sous appui est un élément sensible qui doit être respectueux des normes avec une remontée sous le dormant avec un regingot de 25 mm de hauteur au minimum. Pui des remontées latérales de 25 mm de chaque côté partant du regingot et allant vers l’extérieur en dépassant le nu de l’extérieur que ce soit du bardage ou de l’enduit et ce principe constructif permet la gestion du recueil des EP eaux de pluie et ainsi de les diriger via une pente de 5 % environ (minimum 3%) vers l’extérieur.

Après un test à l’eau colorée on a pu constaté la provenance de l’origine de la fuite et confirmer ces désordres et y mettre un terme en refaisant une étanchéité à la résine, ce qui n’était pas la meilleure solution mais face au coût d’opération d’un démontage complet et d’une refabrication de 2 bavettes car il y avait 2 fenêtres et une réparation moins conventionnelle mais pérenne étant donné le produit mis en œuvre, mais ce fût le choix du client afin de stopper à moindre frais ces désordres.

N’hésitez pas à nous contacter car on trouvera forcément l’origine de la fuite peut être en y mettant du temps mais on trouvera.

Fuite introuvable
Fuite introuvable

Bonne continuation.